6 tatouages passés de mode
4 astuces pour des dents blanches

L’importance de faire le deuil

L’importance de faire le deuil
L'importance de faire le deuil (Istock)
Partager :
Note: 5 sur 1 évaluations
-
Sarah Sainton

Surmonter le décès d’un être cher est une épreuve difficile qui demande du temps. Avant de pouvoir redire oui à la vie, il est important de faire le deuil afin de pouvoir aller de l’avant.

Pourquoi ne fait-on pas son deuil ?

En cas de décès d’un proche, chacun réagit à sa manière mais, bien souvent, on ne prend pas le temps de faire son deuil. Peur d’inquiéter ses proches, de peser sur le quotidien de sa famille ou parfois refus de faire face au chagrin : il y a diverses raisons qui poussent certaines personnes à ne pas faire leur deuil. Et puis, parfois, l’idée de « faire son deuil » engendre un sentiment de culpabilité. En effet, si la douleur et la perte d’un être sont reconnues par l’expression, c’est un peu comme si, en passant par ce processus, la société suggérait que l’on puisse oublier cette épreuve et son disparu. Alors, si l’expression et ce qu’elle peut sous-entendre reste maladroite, il n’en est pas moins nécessaire, après un décès, de faire un vrai travail de deuil.

Refuser de faire son deuil (Istock) Refuser de faire son deuil (Istock)

Comment faire son travail de deuil ?

Le plus difficile pour faire son deuil est d’accepter ses émotions et de ne pas les refouler. S’ouvre alors une longue et douloureuse période où la perte d’appétit pour la vie se fait quotidienne. Au fur et à mesure que l’endeuillé traverse les différentes émotions qui le parcourent, il se rapproche du moment où il souhaitera se relier à la vie. C’est un processus éprouvant qui peut demander beaucoup de temps car il s’agit en fait là de remplacer ce qui nous rattachait à l’être perdu de son vivant par un lien qui nous unit à lui maintenant qu’il est décédé. Chaque cas est unique et il n’y a donc pas de délai pour le travail de deuil.

Accepter ses émotions (Istock) Accepter ses émotions (Istock)

Les conséquences d’un refus du deuil

Le travail de deuil est un élément essentiel pour surmonter la disparition d’un proche. En effet, refuser de faire son deuil c’est tout bonnement refouler ses émotions et refuser que la personne qui vous a quitté(e) ne fait plus physiquement partie de votre vie. Ce déni de réalité, s’il peut tenir un temps, vous empêchera tôt ou tard de vivre pleinement. C’est en quelque sorte une cocotte minute émotionnelle aux répercussions qui pourraient être désastreuses avec des sautes d’humeur plus ou moins récurrentes, une déprime lancinante et une tristesse toujours présente.

Même si le travail de deuil est difficile, il reste nécessaire pour surmonter un décès. Pour faire son deuil, il faut accepter les émotions ressenties et apprendre à les apprivoiser pour pouvoir continuer son chemin le plus sereinement possible.

Go Shopping

}); });